Notre Corps : un messager si précieux, pourtant souvent ignoré

Au cours de mes séances, cours et ateliers, je rencontre beaucoup de personnes en souffrances physiques qui sont en total désamour avec leur corps : soit elles le rejettent totalement, soit elles n'y font même pas attention et sont indifférentes à ses messages.

Aujourd'hui, j'ai envie de partager cette expérience avec vous concernant la vision de notre corps et son importance dans notre mieux-être général.

Dans la société actuelle, nous primons souvent le mental au détriment du corps qui n'est considéré, dans le meilleur des cas, que comme un outil et, dans le pire, comme un ennemi ou un boulet à traîner toute sa vie.

La plupart du temps, nous faisons preuve d'une véritable indifférence à l'égard de notre corps et n'entendons pas les messages qu'il peut nous envoyer tout au début sous forme de petites douleurs, de tensions physiques, de boutons ou tâches disgracieuses, de crampes, de fatigues physiques, etc.

Comme nous sommes sourds à ses messages et qu'il veut que nous les entendions, puisqu'il s'agit en réalité de petits signaux d'alerte pour nous indiquer que quelque chose ne va pas et n'est plus en harmonie, le corps décide de frapper un peu plus fort en envoyant des signaux plus forts en augmentant les douleurs, les tensions physiques, les crampes, les problèmes de peau, les fatigues physiques et en faisant entrer en jeu des petites maladies, des malaises, etc.

A ce stade, nous avons tendance à commencer à nous dire que quelque chose ne va pas dans notre corps, mais, étant dans une société du "marche ou crève" et comme des bons petits soldats, nous continuons d'avancer en pestant contre notre corps fatigué et malade, en pensant que nous n'avons plus l'âge pour faire certaines choses et en se trouvant mille excuses pour continuer toujours et toujours.

Et puis, un jour, notre corps en a assez de lancer des bouteilles à la mer que nous ne lisons jamais et se fâche totalement, il nous stoppe net dans notre élan, refusant d'aller plus loin, et c'est là qu'apparaissent toutes les maladies graves, handicaps, accidents, etc.

Nous nous disons alors que ce n'est pas juste, nous nous demandons ce qui a bien pu se passer ou même nous mettons cela sur le dos de la fatalité en disant que, de toute façon, tout le monde tombe malade, donc c'est normal ce qui nous arrive.

C'est à ce moment-là aussi que survient pour certains d'entre nous de véritables prises de conscience, des révélations sur ce non-alignement.

La recherche du pourquoi s'avère parfois longue et difficile, parfois inacceptable...

Pourtant, nous sommes fautifs car nous n'avons pas écouté les petits messages que notre corps nous avait envoyé lorsqu'il était temps de le faire et de nous réaligner facilement et rapidement : une sieste lorsqu'une fatigue se fait sentir, prendre soin de nous lorsque notre corps est douloureux et en tensions permanentes, etc.

Ce que nous oublions souvent aussi est que le mental, l'émotionnel et le physique sont tous les 3 étroitement liés et les considérés individuellement se révèle être une erreur que nous payons souvent très cher.

Ayant moi-même commis toutes ces erreurs et ayant eu la chance de n'être touchée par ce fléau que par des sensibilités alimentaires handicapantes, mais pas graves, je partage mon expérience en souhaitant que celle-ci puisse vous aider avant qu'il ne soit trop tard...

Merci de partager également votre propre expérience de désamour ou d'indifférence à votre corps afin que celle-ci puisse aider quelqu'un d'autre à voir plus clair en lui.

Voici un texte-hommage de Jacques Salomé qui est très beau et que je souhaite vous partager aujourd'hui :

Bonjour Mon Corps

"C'est à toi que je veux dire aujourd'hui combien je te remercie de m'avoir accompagné depuis si longtemps sur les multiples chemins de ma vie ;

je ne t'ai pas toujours accordé l'intérêt, l'affection ou tout simplement le respect que tu mérites ; souvent, je t'ai même ignoré, maltraité, matraqué de regards indifférents, de silences, de doutes, de reproches violents.

Tu es le compagnon dont j'ai le plus abusé, que j'ai le plus trahi. Et aujourd'hui, au mi-temps de ma vie, je te découvre, un peu ému, avec tes cicatrices secrètes, avec ta lassitude, avec tes émerveillements, avec tes possibles. Je me surprends à t'aimer, avec des envies de te câliner, de te choyer, de te donner du bon. J'ai envie de te faire des cadeaux uniques, de dessiner des fleurs sur ta peau par exemple, de t'offrir du Mozart, ou de t'introduire au rêve des étoiles.

Mon corps, aujourd'hui, je veux te dire que je te suis fidèle, non pas malgré moi, mais avec l'acceptation profonde de ton amour ; oui, j'ai découvert que tu m'aimais, mon corps, que tu prenais soin de moi, que tu étais vigilant et étonnamment présent dans tous les actes de ma vie. Combien de violences as-tu affronté pour me laisser naître, pour me laisser être, grandir avec toi.

Combien de maladies m'as-tu évité, combien d'accidents as-tu traversé pour me sauver la vie ? Combien d'abandons as-tu accepté pour me laisser entrer dans le plaisir ?

Bien-sûr, il m'arrive parfois de te partager, et même de te laisser aimer par d'autres, par une que je connais et qui t'enlèverait bien si je la laissais faire.

Mon corps, maintenant que je t'ai rencontré, je ne te lâcherai plus. Nous irons jusqu'au bout de notre commune vie, et quoi qu'il arrive, nous vieillirons ensemble."


Qu'en pensez-vous ? Est-ce que vous vous sentez touché.e par cet article et ce texte de Jacques Salomé ?

Il n'est pas toujours évident de savoir interpréter les messages de notre corps. Je peux vous y aider grâce au programme "Positive Attitude".



Informations légales © 2020

Responsable de la publication : Ann Chiaretto - Les Clés du Mieux Être

Adresse : 13 rue des Bouts de la Ville 78250 Gaillon sur Montcient 

Téléphone : 06.52.28.39.04

Mail : contact@lesclesdumieuxetre.fr

Hébergeur et créateur du Site Wix :Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158
Téléphone : +1 415-639-9034.